Misumena vatia

Publié le par Cécile

Je n'aime pas trop les arachnides.....ils me font peur.
Pour soigner ma phobie, je regarde les plus petiotes et si possible les plus jolies, dont fait partie Musumena vatia. Ce sont les femelles que l'on rencontre en général, les mâles étant bien plus petits .
Plus de pattes que de corps, Misumena vatia fait partie des raignées crabes du fait de la position des paires de pattes antérieures lorsqu'elle est à l'affût.
L'animal peut présenter des livrées bien différentes, livrée qui lui permet de se camouffler efficacement sur son support ; il paraît même que les femelles peuvent modifier leur coloration en quelques jours lorsqu'elles changent de support.

Ici des individus blancs, repérés car en chasse sur des roses!
Une femelle

Sacrée chasseuse, avec des yeux souvent plus gros que le ventre!
Ici, un pauvre Syrphe s'est fait piéger en butinant une rose trémière. Alertée par le bruit caractéristique du vol d'un Syrphe (Scaeva pyrastri), j'ai assisté à son agonie qui n'a duré qu'une minute à peine : le poison injecté lors de la morsure doit être violent.

Les mâles de cette espèce sont très petits et donc très discrets (comme souvent chez les arachnides). Je n'en ai vu qu'une seule fois, posté sur une fleur de liseron sur un bord de route. Il est plus vivement coloré que la femelle. Le sexe de l'individu se reconnait aisément par la présence des "gants de boxes", organes de stockage de spermatozoïdes.

Publié dans arachnides

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nounn 27/09/2007 11:56

Oh ! Je ne vais pas trop traîner là, sur la troisième elle me regarde. Pauvre syrphe.

Orties 11/07/2007 11:23

j'aime beaucoup les arachnides, trop peut-être, j'en arrive à oublier de les photographier, préférant les observer.Dans le coin, il suffit de soulever une pierre pour trouver un scorpion, pratique.