Neohipparchia stalinius

Publié le par Cécile

En voilà un qui m'a fait trotter quelques heures avant de pouvoir le prendre en photo : à chaque fois que la distance d'approche était suffisante pour mon appareil, il s'envolait de quelques mètres. Sa couleur le  rend difficile à repérer lorsqu'il est au sol et ceci d'autant plus qu'il semble choisir avec soin un support sur lequel il passe inappercu. Ensuite, l'aimal se couche plus ou moins sur le côté, ailes totalement fermées : l'homochromie est alors parfaite et à moins de l'avoir suivi des yeux, il devient impossible de le retrouver!.Mais, dès qu'il entrouve  les ailes.....il laisse apparaître de magnifiques taches contrastées.
Vraiment un très beau papillon
!

Commenter cet article